Prix littéraire Pittard de l'Andelyn 2022

Jura, 1911. Une femme découvrant qu’elle est enceinte, se désespère. Cherchant la délivrance, elle se rend au « Gouffre du Diable ». Du lieu terrifiant dont l’histoire est rappelée, la narratrice entrelace les histoires de quatre générations de femmes. « Inflorescence » désigne l’anomalie de plus d’une fleur sur une seule tige. Ces personnages sont tous étroitement associés au jardin ; chacune à son rythme, se réapproprie sa vie. Alors que l’inflorescence exprime la transmission entre générations, le jardin muet devient un lieu-miroir qui empêche la déliaison et permet une reconstruction. Jardin ou gouffre, pépinière en Argentine ou plates-bandes ordonnées, pollinisation ou pollution ; le roman dissèque un mouvement de balance fécond.

Edition La Baconnière (Genève) 2021