Publications

La pute et l'insomniaque

Edition L’Age d’Homme, 2007

“Elena souriait, un beau sourire, un de ceux qui s'accompagnent des yeux et que je ne reverrais pas de sitôt. Toutes les filles de l'Est qu'on achète sont comme ça, je pense ; elles sourient tant qu'elles n'ont pas pu trier. Ensuite, le monde se sépare en deux : ceux qui peuvent quelque chose pour elles ; et les minables qui ne leur offriront jamais rien d'intéressant.” Alexandre travaille dans un club parce qu'il ne sait plus dormir. Mais comprendre la nuit, c'est une autre affaire.