Jean-Jacques Busino est né en 1965. Serveur dans une pizzeria, puis animateur dans un centre de loisir, il ouvre ensuite un magasin de disques et une société de production, tout en débutant dans l’écriture. Dinah Brand dit de lui : "Jean-Jacques Busino a un style bien à lui pour râler contre l’injustice. Tour à tour éclatant et agaçant, il est capable du meilleur quand il joue l’humour et la tendresse mais sombre parfois dans la leçon de morale".

 

Ouvrage

Cancer du Capricorne

Edition Payot & Rivages, 2010

Lauréat du prix littéraire genevois 2011 Pittard de l’Andelyn

Pour l'auteur de ce récit, le bogue de l'an 2000 n'a pas été une panne informatique. C'est son corps qui s'est mis à dysfonctionner au tournant de la nouvelle année, atteint par une étrange maladie du système sanguin, a priori incurable. L'acte deux commence quelques années plus tard, alors que l'auteur est toujours malade mais encore en vie, contredisant tous les pronostics des médecins. Son fils est renversé à vélo par un chauffard. De cette double tragédie qui lui fait dire que le Grand scénariste de l'existence a passé les bornes, le narrateur tire un récit dont il élimine tout le sentimentalisme. Ce qui lui donne sa force, c'est la description curieusement distanciée, parfois ubuesque, de ce qui arrive à un corps humain devenu de plus en plus étranger à son propriétaire. Ce roman des vies brisées se fait alors confession intime, réquisitoire féroce contre l'inhumanité de la médecine. Seule rédemption possible : l'écriture. Une écriture libre, sincère et souvent drôle.