lauréats
publications
actualités
contact
 
2008 Bessa Myftiu
LAUREATS


• 2007 Jean-François Duval
• 2006 Luc Weibel
• 2005 Jacques Probst
• 2004 Alfred Berchtold
Patrice Duret (prix de la Découverte)

• 2003 Jean-Pierre Keller
• 2002 Liliane Roskopf
• 2001 Yves Laplace
• 1999 Daniel de Roulet
• 1998 Jean-Marc Lovay
• 1997 Guy Poitry
• 1996 Olivier Beetschen
• 1995 Catherine Safonoff
• 1994 Amélie Plume
• 1993 Serge Laplace
• 1992 Armen Godel
•          Jean-Claude Fontanet
•          Yvette Z'Graggen

Confession des lieux disparus

Mêlant habilement désenchantement et dérision, l’auteur évoque un monde étrange, celui d’une maison – la demeure familiale – , d’une rue et de ses habitants dans l’Albanie d’Enver Hodja, où la haine voisine avec l’amour. Bessa Myftiu est la passion incarnée, et se raconte avec humour et finesse – un ton peu habituel chez les auteurs qui ont écrit sur le socialisme!

«J’ai exulté mille fois en lisant Confessions des lieux disparus. C’est passionnant, beau, hilarant, singulier, bouleversant. L’écriture est admirablement efficace: on ne peut lâcher cette histoire. Bessa Myftiu a de la grâce et de l’esprit à revendre.» Amélie Nothomb.

Bessa Myftiu est née en Albanie et vit depuis 1992 à Genève où elle enseigne à l’université, tout en se consacrant à l’écriture et au cinéma.
Confessions des lieux disparus est autant un roman d’initiation d’une enfant qui devient femme qu’une peinture très personnelle de l’Albanie sous Enver Hodja. La narratrice décrit deux mondes qui se superposent, celui du communisme et celui de la société traditionnelle albanaise. Grâce au regard candide de l’enfant, cet univers n’est pas dépourvu de cocasserie.
 

Bessa Myftiu ne donne ni dans l’accusation, ni dans la récrimination, mais réussit le tour de force de conférer à chacun de ses personnages épaisseur tragique et dignité sans jamais se départir de son humour. 

Prix Pittard de l'Andelyn